Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Actualité

Lutte contre le coronavirus – mise à jour de la plateforme visant à soutenir les chercheurs et les inventeurs

Coronavirus particles

Un an après son lancement initial, l'OEB a mis à jour et étoffé sa plateforme "Lutte contre le coronavirus", afin de tenir compte de l'évolution rapide des technologies dans la bataille contre la pandémie. Les 35 stratégies de recherche ajoutées aujourd'hui à la plateforme reflètent, par exemple, le nouvel intérêt pour une gamme plus étendue de médicaments existants qui pourraient être reconvertis en traitements contre la COVID-19, et pour un éventail plus large de technologies de désinfection permettant de rendre plus sûrs les espaces publics et les transports. Cette plateforme gratuite comporte maintenant plus de 300 stratégies de recherche, toutes compilées par des dizaines d'experts de l'OEB, ce qui signifie que la plateforme initiale a presque triplé de volume.

En tant que champion mondial de la mise à disposition d'informations techniques, l'OEB a pris l'initiative, en juin dernier, de soutenir les chercheurs, les entreprises et les décideurs en partageant des informations brevets sur les technologies utiles pour lutter contre le nouveau coronavirus SAR-CoV-2 ou traiter la COVID-19. Cette plateforme en pleine expansion a été consultée plus de 50 000 fois les douze derniers mois et est très appréciée. Elle couvre aujourd'hui des technologies aussi diverses que les vaccins, les médicaments, les diagnostics, l'informatique médicale, la conception de bâtiments et de véhicules (par exemple pour minimiser le risque de transmission), les applications de smartphone, ainsi que les objets du quotidien comme les masques ou les désinfectants. L'innovation s'est développée dans de nombreux domaines et les informations techniques contenues dans les documents brevets ne figurent souvent nulle part ailleurs.

Étant donné que le volume de documents brevets potentiellement pertinents peut être déconcertant (avec, par exemple, des centaines, voire des milliers de documents pour un seul type de vaccin), les examinateurs et les analystes de données de l'OEB ont créé ces stratégies de recherche prêtes à l'emploi, afin d'aider les chercheurs à se concentrer aisément sur les sujets les plus pertinents pour leurs travaux. Ces recherches sont effectuées dans Espacenet, la base de données en ligne gratuite de l'OEB qui contient plus de 120 millions de documents brevets provenant de plus de 100 pays.

La plateforme comprend également des vidéos et des podcasts de sept scientifiques de premier plan qui travaillent dans le domaine de la santé ou du suivi par satellite (qui est essentiel pour la recherche des contacts).

Les demandes de brevet sont dans un premier temps confidentielles et généralement publiées quelque 18 mois après leur première date de dépôt. Cela signifie que de nombreuses innovations conçues depuis la première vague de contaminations, au début 2020, commencent à peine à apparaître dans les bases de données de brevets, et qu'un bien plus grand nombre d'inventions devraient être publiées dans les mois et les années à venir. Néanmoins, de nombreuses inventions pertinentes aujourd'hui ont été décrites dans des demandes de brevet déposées en réponse aux épidémies précédentes de SARS et de MERS (qui ont sévi respectivement de 2002 à 2004 et de 2012 à 2015). C'est la raison pour laquelle de si nombreux documents apparaissent déjà dans les bases de données, puisqu'ils concernent les épidémies précédentes de coronavirus.

L'OEB propose un programme de traitement accéléré des demandes de brevet européen aux demandeurs qui souhaitent un traitement rapide de leur demande, quel que soit le domaine technique.

Informations complémentaires :

Partager l’information ...