Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Actualité

Créer des ponts au moyen de la coopération : l'OEB et le Ministère cambodgien de l'Industrie et de l'Artisanat tiennent leur première conférence sur la PI

Le ministre d'État de l'Industrie et de l'Artisanat, M. Cham Prasidh, le Président de l'OEB, M. António Campinos, et leurs délégations respectives lors de la première conférence conjointe sur la PI à Phnom Penh, au Cambodge.



Cette semaine, l'Office européen des brevets (OEB) et le Ministère de l'Industrie et de l'Artisanat (MIA) ont tenu leur première conférence conjointe sur la PI à Phnom Penh, au Cambodge.

Organisée avec le soutien d'EuroCham Cambodia, la conférence s'est ouverte par un discours de bienvenue de l'ambassadrice de l'UE au Cambodge, Mme Carmen Moreno. Cette rencontre a été l'occasion de saluer le nombre considérable de validations enregistrées depuis la mise en œuvre de l'accord de validation entre l'OEB et le MIA, entré en vigueur en mars 2018, et de rappeler l'importance des droits de PI pour attirer l'investissement direct étranger et soutenir l'innovation au niveau local.

Dans son discours, le Président de l'OEB, M. António Campinos, a souligné que l'accord de validation conclu avec le Cambodge amenait "la couverture des brevets européens pour la première fois très loin du voisinage européen, illustrant la capacité de l'OEB à délivrer des brevets d'excellente qualité dans des économies en pleine croissance partout dans le monde". Il a ajouté que la coopération internationale de l'OEB avec ses partenaires du monde entier "peut éliminer le besoin de procédures de délivrance des brevets qui se recoupent et permet aux systèmes de PI en plein essor de concentrer leurs efforts sur les demandes de brevet déposées par les résidents, ainsi que sur le soutien à l'innovation locale".

"Le système de validation auprès de l'OEB engendre déjà environ 75 dépôts par mois au Cambodge", a indiqué le ministre d'État de l'Industrie et de l'Artisanat, M. Cham Prasidh. "Cela devrait entraîner une hausse de l'investissement direct étranger, avec des répercussions en matière de transfert de technologie, de croissance et d'emploi au Cambodge. Nous nous félicitons de l'incorporation des données brevets du Cambodge dans la base de données Espacenet de l'OEB, qui permettra à l'innovation cambodgienne de gagner en visibilité." 

Le Cambodge a été le premier pays asiatique à reconnaître les brevets européens sur son territoire. Dans le cadre de l'accord de validation conclu avec l'OEB, les inventeurs et les entreprises cherchant une protection par brevet auprès de l'OEB peuvent également étendre au Cambodge la protection conférée par un brevet européen. Le recours à l'accord de validation est désormais systématique et un nombre considérable de demandes de validation - environ 75 par mois - ont été soumises depuis octobre 2019.

Informations supplémentaires :

Partager l’information ...