Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Actualité

Une nouvelle étude sur les brevets confirme l’essor des technologies de la quatrième révolution industrielle

Le nombre de demandes de brevet européen relatives à des objets connectés intelligents augmente rapidement avec une croissance de 54% au cours des trois dernières années, comme le rapporte la première étude globale de l’Office européen des brevets (OEB) sur ce sujet, intitulée "Patents and the Fourth Industrial Revolution (4IR)" ("Les brevets et la quatrième révolution industrielle (4RI)"). Menée par l'OEB en coopération avec le Handelsblatt Research Institute, l'étude analyse cette tendance technologique profonde que l'on observe actuellement dans de nombreux domaines techniques.

S'appuyant sur des outils d'information brevets à la pointe de la technologie et sur l'expertise de ses examinateurs de brevets, l'OEB a recensé plus de 48 000 demandes de brevet déposées jusque fin 2016 et relevant de trois secteurs technologiques pertinents de la 4RI : premièrement, les technologies de base dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) qui rendent possible la création d'objets connectés ; deuxièmement, les technologies complémentaires qui complètent les technologies de base, telles que l'intelligence artificielle (IA) et les interfaces utilisateur ; troisièmement, les domaines d'application de ces technologies, tels que les véhicules, l'entreprise et le domicile.

"Au cours du dernier Forum économique mondial de Davos, une attention particulière a été accordée aux évolutions technologiques dans le domaine de l’intelligence artificielle. L’information brevets nous aide à mieux comprendre ce domaine qui captive actuellement l’imagination des leaders économiques, des entreprises et du grand public", a déclaré le Président de l'OEB Benoît Battistelli.

L'information brevets : premier indicateur d'une évolution technologique rapide

Prenant en considération toutes les demandes de brevet européen relatives à des objets intelligents déposées jusqu'en 2016, l'étude constate que leur nombre a commencé à augmenter considérablement au milieu des années 1990 dans les trois secteurs de la 4RI. Pour la seule année 2016, plus de 5 000 demandes de brevet ont été déposés auprès de l’OEB pour des inventions relatives à des objets autonomes. Ces trois dernières années, la croissance des demandes de brevet dans le domaine de la 4RI a été de 54%, ce qui est nettement supérieur au taux de croissance global des demandes de brevet à l’OEB au cours de cette période (7,65%).

Présentant les principales tendances, l'étude décrit l'intégration continue des différentes technologies dans toute une série de nouvelles applications de marché. La majorité des inventions déposées portent sur de nouveaux domaines d’application (par exemple, personnel, entreprises, véhicules) et relèvent des technologies de base (connectivité, matériel et logiciel). Toutefois, les taux de croissance les plus rapides sont observés dans les technologies complémentaires, telles que les systèmes 3D, l’intelligence artificielle et l’approvisionnement énergétique.

Demandes des brevets liées à la 4RI déposées auprès de l'OEB 1991-2016 

L'étude contient également quatre études de cas, dont deux consacrées à une sélection de technologies de la 4RI (fabrication additive et capteurs intelligents) et les deux autres à des domaines d'application spécifiques (usine intelligente et santé intelligente).

L'Europe, les États-Unis et le Japon sont en tête

L'étude identifie les principaux demandeurs de brevet dans le domaine de la 4RI, ainsi que les régions d'où proviennent les inventions faisant l’objet de demandes de brevet déposées auprès de l'OEB. Elle montre qu'en 2016, l'Europe, les États-Unis et le Japon ont été les principaux centres d'innovation. Cependant, il ressort également que les inventions provenant de la République de Corée et de la Chine ont augmenté plus rapidement ces dernières années. Dans ces deux pays, les demandes de brevet dans le domaine de la 4RI émanent dans une très large mesure de seulement quelques grandes entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication.

Origine géographique des inventions dans le domaine de la 4RI 2011-2016 

En Europe, l'Allemagne et la France sont les pays les plus innovants dans le domaine de la 4RI. L'Allemagne se démarque dans les domaines d'application (véhicules, infrastructure et fabrication), tandis que la France est en tête dans les technologies complémentaires, telles que l'intelligence artificielle, la sécurité, les interfaces utilisateur et les systèmes 3D. La région parisienne (Île-de-France) et la région de Munich (Haute-Bavière) sont les régions en pointe au niveau européen dans les technologies de la 4RI.

Il a par ailleurs été constaté que 25 entreprises, la plupart situées en Asie, représentaient environ la moitié de toutes les demandes de brevet déposées auprès de l'OEB entre 2011 et 2016 dans le domaine de la 4RI. L'étude montre que si l'innovation dans les technologies de base est soutenue principalement par un petit nombre de grandes entreprises axées essentiellement sur les TIC, les inventions dans les technologies complémentaires et les domaines d'application sont moins concentrées et les principaux demandeurs dans ces secteurs proviennent d'un plus large éventail d'entreprises.

Pour en savoir plus :

Télécharger

Partager l’information ...