Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Actualité

Des inventeurs d’exception originaires d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Espagne, des Etats Unis, de France, d’Italie, de Maroc, et des Pays-Bas remportent le Prix de l’inventeur européen 2017

Ministre Carlo Calenda applaudit lauréat d'Œuvre d'une vie Rino Rappuoli

Des inventeurs d'exception venant de douze pays se sont trouvés aujourd'hui sous les feux des projecteurs à l'occasion de l'annonce des gagnants du Prix de l'inventeur européen 2017 à Venise. Organisé chaque année par OEB depuis maintenant douze ans, ce prix récompense des inventeurs exceptionnels venant d'Europe et du monde entier qui ont apporté une contribution remarquable au progrès technologique, au développement social et à la croissance économique.

L'équipe Galileo

« Ces inventeurs ont non seulement contribué au progrès technologique, mais leurs inventions brevetées ont aussi eu un impact majeur sur le plan social et technologique. Ils ont contribué à faire avancer la médecine, à protéger l'environnement ou encore à améliorer le guidage par satellite. Autant de progrès susceptibles de nous rapprocher les uns des autres », a indiqué le Président de l'OEB, Benoît Battistelli, à l'occasion de la remise des prix. « Nous sommes particulièrement heureux que la cérémonie se déroule à Venise cette année, une ville qui tient une grande place dans l'histoire des brevets et des inventions. Un héritage qui reste vivace à en juger par la qualité des lauréats sélectionnés parmi les quinze finalistes de cette année. » 

Rino Rappuoli

Environ 600 invités issus de la politique, des affaires, du secteur de la propriété intellectuelle et de la recherche ont assisté à cette 12e du Prix à l'Arsenal de Venise. Le Président de l'OEB, Benoît Battistelli, et le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, ont ouvert la cérémonie.

Les lauréats 2017 sont :

Adnane Remmal avec Helen Lee

Jan van den Boogaart et Oliver Hayden se sont dits "très fiers et honorés" de recevoir le prix dans la catégorie "Industrie". Interrogé sur l'invention, Jan van den Boogaart a répondu : "Elle est peu coûteuse et livre des résultats précis grâce à la grande quantité de données disponibles. [...] Nous espérons dépister toutes les maladies à l'avenir". Son collègue, Oliver Hayden, a comparé l'innovation à une "quête perpétuelle" et a encouragé les jeunes scientifiques à "ne jamais abandonner".

Lauréat dans la catégorie "Recherche", Laurent Lestarquit s'est dit "fier du travail d'équipe, fier de ce qui a été réalisé et fier que l'Europe dispose d'un système de navigation meilleur que le système américain", tout en précisant que Galileo était compatible avec le GPS. "Lorsque les nations européennes travaillent de concert, le monde entier en profite", a déclaré le co-inventeur, José Ángel Ávila Rodríguez.

Oliver Hayden et Jan van den Boogaart

James G. Fujimoto, Eric A. Swanson et Robert Huber se sont dits "très heureux" et "extrêmement reconnaissants" de remporter le prix dans la catégorie "Pays non membres de l'OEB". James G. Fujimoto a félicité l'équipe, faisant observer qu'elle était composée pour beaucoup d'étudiants diplômés et de chercheurs en début de carrière, un signe qu'il espère "encourageant" pour les autres jeunes scientifiques. Eric A. Swanson a souligné l'importance des brevets, en particulier dans le domaine médical, dans lequel les innovations "nécessitent tant de temps pour être mises au point et faire leurs preuves dans le cadre d'essais cliniques". Il a également évoqué l'importance de la recherche interdisciplinaire, rappelant que "de nombreuses innovations voient le jour à la croisée de plusieurs disciplines".

Ernst Krendlinger et Steffen Remdt, respectivement responsable R&D et chef de produit de Deurex, sont venus chercher le prix dans la catégorie "PME" au nom du lauréat, Günter Hufschmid. "Il a toujours de très bonnes idées. Certaines sont folles, mais d'autres sont géniales", a déclaré Ernst Krendlinger, ajoutant que la chance jouait également un rôle important.

Lauréat du Prix du public, Adnane Remmal a déclaré que la nature était sa source d'inspiration : "Dans la nature, nous sommes parfois confrontés à des problèmes, tels que les infections, mais l'on peut également y trouver des solutions. Tout se trouve dans la nature, il suffit de bien chercher." Il a saisi l'occasion pour appeler à l'interdiction des antibiotiques dans l'alimentation animale "étant donné qu'il existe des solutions de rechange naturelles".

James G. Fujimoto

Rino Rappuoli, lauréat dans la catégorie "Œuvre d'une vie", a déclaré que son idée était née d'une frustration : "Je voulais réaliser quelque chose, mais aucune technologie ne me le permettait. Je voulais résoudre un problème. Lorsque le génome a été publié, je me suis dit qu'il s'agissait là de la technologie révolutionnaire dont j'avais besoin." Il a souligné l'importance de son premier brevet, déposé dans les années 1980, qui lui a permis d'obtenir un financement et d'innover.

Au sujet du Prix de l'inventeur européen

Le Prix de l'inventeur européen - qui en est aujourd'hui à sa 12e édition - est l'une des compétitions européennes les plus prestigieuses de sa catégorie. Lancé par l'OEB en 2006, ce prix annuel récompense, individuellement ou en équipe, les inventeurs dont les innovations ont apporté des réponses aux grands défis de notre temps. Pour candidater, les inventeurs doivent répondre à des critères précis, notamment avoir obtenu au moins un brevet européen pour leur invention de la part de l'OEB.

Ernst Krendlinger et Steffen Remdt représentant Günter Hufschmid

Les finalistes et gagnants sont sélectionnés par un jury indépendant constitué d'autorités internationales issues du monde universitaire, des affaires, de la politique, des sciences et de la recherche. Il examine les innovations à l'aune de leur contribution au progrès technologique, au développement social, à la croissance économique et à la création d'emplois en Europe. Pour l'édition 2017, les 15 finalistes ont été sélectionnés parmi plus de 450 candidatures - chiffre le plus élevé depuis la création du Prix. Le gagnant du Prix du public est choisi parmi les 15 finalistes via un vote en ligne avant la cérémonie.

En savois plus

Partager l’information ...