Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Prix de l'inventeur européen

Alain Carpentier (France)

Finaliste du Prix de l’inventeur européen 2016

CarpentierTopVisual

Vidéo:

Catégorie : Œuvre d'une vie

Secteur : Santé, cardiologie

Société : Carmat

Brevets : EP1867351, EP1867350, EP1855005

Invention : Cœur artificiel implantable

Alain Carpentier est sans doute le cardiologue le plus reconnu dans le monde. Il a non seulement créé des méthodes nouvelles pour soigner les cœurs défaillants, mais il a également trouvé un moyen de les remplacer. Le cardiochirurgien de 82 ans a inventé le Carmat, le premier cœur au monde à être entièrement implantable et auto-régulé. Contrairement aux autres prothèses similaires, le dispositif de Carpentier reproduit la physiologie naturelle du cœur en réglant la quantité de sang pompé selon l'activité du porteur.

CarpentierSideVisualLe cœur Carmat est un grand pas en avant pour la cardiologie. Alors que les maladies cardiaques sont l'une des principales causes de décès dans le monde, la pompe mécanique Carpentier est biocompatible, alimentée par batteries, et elle fait plus que garder simplement les patients en vie en attendant une transplantation, car elle est faite pour durer au moins cinq ans. Grâce à son design unique, et surtout sa capacité à auto-réguler le flux sanguin, elle améliore la qualité de vie pendant cette période.

Bénéfices pour la société

Le cœur Carmat améliore la vie grâce à sa disponibilité, sa longévité et le confort qu'il procure. Quelque 100 000 personnes dans le monde souffrent de maladies cardiaques et sont en attente de transplantations. De l'autre côté, un petit groupe d'environ 4 000 donneurs est disponible. Le dispositif de Carpentier est la technologie moderne la plus avancée jamais obtenue en matière de remplacement permanent pour répondre aux insuffisances chroniques. Conçu pour durer au moins cinq ans, le cœur Carmat peut théoriquement prolonger la vie du patient pour environ 230 millions de battements de cœur. Comme la régulation est automatique, les patients peuvent se dépenser de différentes manières sans ressentir fatigue ni épuisement.

Avantages économiques

Carmat, la société que Carpentier a essaimée à partir d'EADS en 2008 pour commercialiser son nouvel appareil, a inauguré son cabinet en 2013. Cette opération a obtenu un succès retentissant, rapidement suivi en Europe par des essais cliniques. Pourtant, le marché des cœurs artificiels reste modeste. Moins de 2 000 personnes ont pu recevoir des cœurs entièrement artificiels au cours des 30 dernières années, car ces solutions sont toujours considérées comme des solutions provisoires permettant de garder les patients en vie avant de trouver des donneurs plus adaptés. Les autres innovations de Carpentier ont eu un impact encore plus important dans le domaine de la cardiologie tant du point de vue financier qu'en nombre de vies sauvées.

Sur les 50 000 patients qui subissent des opérations de chirurgie à cœur ouvert pour des problèmes de valvules, 70% sont traités à l'aide des techniques et des technologies développées par Carpentier. Ce chiffre est significatif car les ventes totales de procédures de réparation et de remplacement de valvules sont estimées à plus de 1,5 milliards d'euros. Carmat a eu son PAPE sur NYSE Euronext en 2010 et est actuellement estimée à environ 182 millions d'euros (205 millions de dollars). Le cœur Carmat devrait coûter environ 150 000 euros.

  • CarpentierGallery1

    Alain Carpentier montrant un cœur artificiel

  • CarpentierGallery2

    Alain Carpentier et des collègues

  • CarpentierGallery3

    Cœur artificiel implantable

  • CarpentierGallery4

    Valve cardiaque artificielle

  • CarpentierGallery5

    Alain Carpentier

  • CarpentierGallery6

    Alain Carpentier


Comment ça marche ?

Ce que le cœur de l'homme accomplit à l'aide du système nerveux central, le cœur Carmat le reproduit à l'aide de capteurs, de logiciels et de composants microélectroniques. Pour les ventricules (les cavités du cœur qui reçoivent le sang et l'envoient vers les poumons, puis qui renvoient le sang oxygéné dans la circulation), Carpentier a utilisé deux moteurs électriques fixés sur des pompes hydrauliques. Tout ce matériel est alimenté par des batteries portables au lithium. En outre, les composants internes sont couverts d'une couche de tissu de bovin traitée chimiquement pour éviter la formation de caillots sanguins après l'intervention chirurgicale, ce qui arrive fréquemment chez les malades cardiaques.

 

L’inventeur

On a un jour demandé à Alain Carpentier de commenter l'implantation du premier cœur entièrement artificiel et auto-régulé au monde. Il a répondu en citant Claude Bernard, un scientifique français du 19e siècle : « Quoi que les poètes en disent, le cœur n'est qu'une pompe ». Pendant les décennies qu'a duré sa carrière, Carpentier a cherché à simplifier la fonction première de cette pompe vitale, bien que peu romantique. Il a obtenu un doctorat en médecine à l'université de Paris en 1966 et deux ans plus tard, il a travaillé comme cardiochirurgien à l'hôpital Broussais de Paris. En 1975, il a obtenu un 2e doctorat en chimie qui lui a permis d'acquérir le savoir-faire nécessaire pour concevoir la valve Carpentier-Edwards, une valve pour cœur artificiel à base de chair animale qui est devenue la première valve artificielle largement utilisée en clinique. En 1983, il a écrit un article historique redéfinissant la manière de traiter les valves cardiaques défaillantes, lui valant le statut respecté de père de la chirurgie réparatrice des valves dans le milieu médical. En plus de sa promotion à la tête du service de chirurgie cardiovasculaire et de transplantation de l'hôpital Broussais, un poste qu'il a conservé jusqu'en 2000, il a reçu de nombreuses distinctions et titres honorifiques partout dans le monde.

Le saviez-vous ?

Le cœur humain est un muscle robuste. À votre 80e anniversaire, si vous arrivez jusque-là, votre cœur aura battu plus de 3 milliards de fois ! Avec environ 100 000 pulsations par jour, le cœur fait circuler le sang vers presque toutes les parties du corps, à l'exception de la cornée.

Carpentier a rejoint l'équipe des inventeurs néerlandais qui ont inventé les pacemakers dynamiques, des cardiologues nominés pour le Prix de l'inventeur européen. 

Partager l’information ...