Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Prix de l'inventeur européen

Kornelis A. Schouhamer Immink (Pays-Bas)

Finaliste du Prix de l'inventeur européen 2015

Kornelis A. Schouhamer Immink

Vidéo:

Catégorie : Œuvre d'une vie

Secteur : Électronique

Société : Philips

Numéros de brevet : EP0084913, EP1000467, EP0702827

Invention: Méthode de codage pour disques CD, DVD et Blu-Ray

Les inventions de Kornelis Schouhamer Immink ont déclenché une véritable révolution numérique. L’inventeur de 68 ans est à l’origine de trois générations dorées, de la naissance du CD en 1982, du DVD en 1995 à celle du premier disque Blu-ray en 2006. Son nom apparaît aujourd’hui sur plus d’un millier de brevets dans le monde entier.

CDsEn 1974, Kornelis Immink, alors employé chez Philips, était chargé de trouver avec son équipe une alternative numérique aux disques vinyle. Mais passer de l'analogique au numérique n'a pas été facile ; l'aiguille et les sillons du disque ont été remplacés par un laser qui lit le code binaire de la surface du CD sans le toucher. Kornelis Immink a alors mis au point un ingénieux système d'encodage, appelé modulation de huit à quatorze (EFM, Eight-to-Fourteen Modulation), qui transforme les longs sillons en courtes alvéoles (0) et surfaces planes (1).

Au cours des années suivantes, Kornelis Immink s'est attaché à développer la technologie d'encodage pour le DVD et le Blu-ray, en découvrant de nouvelles façons d'optimiser les capacités de stockage des disques plats.

Impact social

Trente ans après le lancement du premier CD commercial, on oublie souvent les répercussions des CD, des DVD et plus tard des disques Blu-ray sur les industries de la musique, du divertissement et de l'informatique.

Au milieu des années 1980, les CD représentaient le premier format portable d'enregistrements numériques de haute qualité. La montée en flèche des ventes à l'unité dans les années 1990, bien supérieures aux ventes antérieures de cassettes et de disques vinyle, témoigne bien de leur popularité inégalée.

Les CD-ROM ont également révolutionné l'informatique. À l'époque du premier CD-ROM, ce support offrait bien plus d'espace de stockage qu'un disque dur moyen. Soudain, tout un monde d'encyclopédies, de cartes, d'images et même de fichiers vidéo s'ouvrait aux utilisateurs.

Impact économique

Depuis 1982, des milliards de CD ont été vendus. Les ventes ont atteint leur apogée en 2004 avec près de 30 milliards de disques enregistrés et inscriptibles écoulés cette année-là. Bien que les ventes soient en déclin depuis 2008, les recettes mondiales s'élevaient encore à 4,7 milliards d'euros (€) en 2012.

Lorsque le DVD s'est imposé comme norme de l'industrie et produit électronique grand public le plus rapidement adopté, générant au passage des milliards pour l'industrie cinématographique, Kornelis Immink travaillait déjà sur la troisième génération de son invention, le Blu-ray. Mais cette fois, l'utilisation du nouveau laser bleu était encore bien trop coûteuse pour un usage commercial. C'est pourquoi il a fallu attendre 2006 pour voir la technologie Blu-ray commercialisée. En 2013, les ventes de disques Blu-ray ont atteint près de 20 milliards d'euros (€).

 
  • Kornelis A. Schouhamer Immink

    Kornelis A. Schouhamer Immink

  • Kornelis A. Schouhamer Immink

    Kornelis A. Schouhamer Immink

  • Kornelis A. Schouhamer Immink

    Kornelis A. Schouhamer Immink

  • Kornelis A. Schouhamer Immink

    Kornelis A. Schouhamer Immink

  • CDs

Mode d’action

Kornelis Immink a inventé un système d'encodage appelé modulation de huit à quatorze (EFM, Eight-to-Fourteen Modulation). Au lieu de lire un CD comme un disque vinyle avec une longue série de sillons, ce code compartimente une séquence de 0 et de 1 dans des alvéoles et des surfaces planes, ce qui résout trois problèmes à la fois : la méthode optimise le temps d'exécution, elle crée une tolérance élevée pour les anomalies telles que la poussière ou les traces de doigts et elle permet d'accéder directement à une chanson spécifique.

Pour le DVD, Kornelis Immink a inventé un nouveau code pour contenir des fichiers audio et vidéo de haute qualité, qu'il a appelé EFM Plus. Pour l'essentiel, ce code obéit au même principe que l'EFM, mais il libère davantage d'espace pour le stockage des données de haute qualité sur un disque en réorganisant les chaînes numériques.

Comme la technologie Blu-ray utilise un laser différent, dont le faisceau est plus concentré, les chaînes de 1 et de 0 peuvent être réorganisées de manière plus concentrée également, ce qui laisse plus d'espace pour la qualité haute définition.

Inventeur

Kornelis Immink a fait ses études à l’École polytechnique de Rotterdam, aux Pays-Bas, où il a obtenu un diplôme en ingénierie électrique. Au sortir de ce cursus, il a entamé une carrière de plus de 30 ans chez Philips. En 1998, il a créé sa propre société, Turing Machines Inc., et vendu une nouvelle version de son code à LG en 2001 pour un montant unique égal à 95 fois son salaire annuel chez Philips. Il a reçu la médaille IEEE Edison en 1999, le titre de chevalier des Pays-Bas en 2000 et même un Emmy en 2003 pour sa contribution à l’ingénierie technique.

Kornelis Immink vit et travaille à Rotterdam. Il possède une maison sur les bords du Rhin, où il fait souvent de l’aviron avec ses amis.

Le saviez-vous ?

Bien que sceptiques à l’origine quant à l’adoption du CD comme format standard pour l’enregistrement musical, les maisons de disques ont rapidement été conquises par cette technologie lorsqu’elles se sont rendu compte de son incroyable potentiel. Le premier album de musique pop transposé sur un CD était The Visitors d’ABBA en 1981. Deux ans plus tard, plus de 1 000 titres étaient disponibles. À la fin des années 1990, le CD a contribué à l’avènement de l’âge d’or de l’industrie de l’enregistrement musical. Les ventes totales de musique enregistrée (incluant les CD, les albums vinyle et les cassettes) ont atteint leur plus haut niveau en 1999 avec des ventes mondiales ajustées 12 % supérieures à celles de l’âge d’or des enregistrements vinyle 20 ans plus tôt.

Partager l’information ...