Mes signets

Mes événements

  • Start
    Location
    End
    Language
Prix de l'inventeur européen

Franz Amtmann, et al. et Philippe Maugars, et al. (Pays-Bas, Autriche, France)

Lauréats du Prix de l'inventeur européen 2015

Franz Amtmann et Philippe Maugars

Vidéo:

Catégorie : Industrie

Secteur : Télécommunications

Sociétés : NXP B.V, Sony

Brevets : EP1488375, EP1247410, EP1272973, EP1081630, EP2002376, EP1851865

Invention : Communication en champ proche

Les technologies de transmission sans fil comme Bluetooth et LTE ont révolutionné les téléphones mobiles bien au-delà de leur fonction première. Véritables mini-ordinateurs, ils servent désormais de portefeuilles électroniques pour payer sans s'encombrer d'argent liquide ou de cartes de crédits. La Communication en Champ Proche (CCP) inventée conjointement par des équipes d'ingénieurs de NXP Semiconductors et Sony en 2002 a été pour beaucoup dans cette évolution.

Carte à puceLa communication sécurisée sans contact mise en oeuvre via CCP non seulement simplifie les achats, mais elle permet aussi d'acheter des titres de transport en dernière minute, de partager des photos ou des adresses, et de valider une carte d'embarquement en un tour de main.

Si la technologie CCP est devenue commercialement viable, c'est notamment grâce à une équipe d'ingénieurs de la multinationale NXP Semiconductors, entreprise issue la division semi-conducteurs du géant néerlandais de l'électronique Philips, dont les travaux se révélèrent d'une importance cruciale à mesure que les supports de données tels que les cartes à puce évoluaient vers une interaction sécurisée avec le monde extérieur.

Impact social

Avant la CCP, on s'intéressait peu aux possibilités d'interaction entre les utilisateurs de téléphones portables et leur environnement immédiat. Ces appareils détournaient plutôt l'utilisateur de son environnement, servant par exemple de distraction pendant un long voyage en train ou pendant l'attente à la caisse d'un supermarché.

En simplifiant la communication avec le monde extérieur d'un ordiphone ou de n'importe quel terminal équipé, la CCP réconcilie l'utilisateur avec le monde qui l'entoure. Parmi les applications, citons l'affichage dynamique dans les musées, l'ouverture de portes, les bornes dans les universités destinées à aider les personnes de langue étrangère.

Les portefeuilles et autres porte-monnaie n'ont pas encore dit leur dernier mot, mais la CCP prend confortablement en charge plusieurs de leurs fonctionnalités. On peut s'en servir pour échanger des cartes de visite, pour communiquer à un médecin des coordonnées d'assurance-maladie, et bien sûr pour effectuer des achats dans des points de vente dont le nombre est déjà estimé à 500 000 et ne cesse de croître.

Impact économique

Le total des recettes générées par la technologie CCP se chiffrait en 2012 à 863,78 millions d'euros (1,07 milliard de dollars) et le marché devrait connaître un taux de croissance annuel de 43,7% d'ici 2019.

Non moins de 300 millions d'appareils équipés de la CCP ont été vendus en 2014, et un demi-million devraient l'être d'ici fin 2015.

Le paiement mobile par CCP est souvent cité, notamment depuis qu'il équipe les derniers modèles d'iPhone et de Samsung Galaxy, mais bien d'autres applications existent, qu'il s'agisse d'accéder à des zones réservées d'un bâtiment, d'activer ou d'inactiver certaines fonctionnalités d'un appareil au début d'une réunion, de diffuser de la publicité à des consommateurs dès leur arrivée dans un magasin, ou encore de partager des documents et des données.

  • Franz Amtmann et Philippe Maugars

    Franz Amtmann et Philippe Maugars

  • Franz Amtmann et Philippe Maugars

    Franz Amtmann et Philippe Maugars

  • Philippe Maugars et Franz Amtmann

    Philippe Maugars et Franz Amtmann

  • Supports de données
  • Franz Amtmann et Philippe Maugars

    Franz Amtmann et Philippe Maugars

  • Téléphone mobile

Mode d'action

La CCP fonctionne sur le principe de l'induction électromagnétique et la propriété quasi-magique qu'a le courant alternatif de pouvoir sauter d'un circuit à l'autre. Le lecteur CCP génère un faible courant qui crée un champ magnétique porteur de signal (et de puissance électrique) entre le lecteur et une "étiquette" passive. Quand l'onde magnétique émise par le lecteur intersecte l'étiquette passive, cette dernière utilise une partie de l'énergie pour encoder une réponse.

En plus de mettre en communication les appareils autonomes, le circuit CCP breveté par Amtmann et son équipe applique la technologie de la réponse passive à des étiquettes dépourvues de source propre d'énergie, telles les cartes de crédit et les balises.

La connexion CCP sécurisée brevetée par Maugars fonctionne en détectant les niveaux de puissance des sources d'énergie nécessaires à la transaction. Si une des sources d'énergie ne suffit pas pour établir la connexion CCP, le signal proprement dit est utilisé pour générer une charge suffisante dans un des appareils afin que la transaction puisse aboutir.

Inventeurs

Franz Amtmann a dirigé l'équipe d'ingénieurs qui a grandement contribué à mettre au point la communication sans contact qui est au cœur de la technologie CCP, et son nom est mêlé à plus de 50 brevets ou demandes de brevets dans le domaine de la radio-identification (RFID). Titulaire avec distinction d'un diplôme d'ingénieur électronicien de la Technische Universität de Graz, en Autriche, il entra en 1991 au service de la firme autrichienne Mikron, spécialisée dans les cartes à puce sans contact et les systèmes RFID. Mikron a été acquise par Philips en 1995.

Philippe Maugars et Patrice Gamand ont fait breveter un procédé de connexion sécurisée dans un circuit CCP. Mathématicien de formation et ancien professeur en faculté de mathématiques, Maugars fit ses débuts chez Philips en 1983. Ses trente années de carrière enjambent des domaines aussi divers que les lecteurs de cartes à puce, les systèmes de communication cellulaire ou bien l'éclairage à l'état solide. Il apparaît comme inventeur ou co-inventeur dans plus de 25 brevets. En 2013, Maugars a fondé sa propre entreprise qui collabore étroitement avec NXP Semiconductors.
 

Le saviez-vous ?

La CCP est née d'un croisement entre les technologies RFID existantes et d'autres technologies d'interconnexion électronique. Au départ, la CCP était difficile à commercialiser en raison de ses origines complexes et d'un manque de standardisation. Aussi en 2004, NXP Semiconductors, Sony et l'ex-fabriquant de téléphones portables Nokia créèrent-ils le "NFC Forum", consortium rassemblant marchands et entreprises désireux d'utiliser la technologie CCP. De nombreuses autres technologies en informatique et en connectique telles que USB, Bluetooth et Wi-Fi sont des normes industrielles facilitant l'interopérabilité et le développement des produits. En savoir plus sur l'importance des normes industrielles.

Partager l’information ...